CENTRE D'INFORMATION TOURISTIQUE "GHEORGHE IACOMI" PIATRA NEAMŢ
Objectifs touristiques »Eglises et monastères»Monuments historique »Musées et maisons mémoriales»
Parcs nationaux, réserves naturelles
Prima pagină
Les monuments historiques
Site search Web search

(Tastaţi cuvintele cu diacritice)
powered by FreeFind
Gheorghe Iacomi
Des objectifs touristique:
 Eglises et monastères
Monuments historique
 Musées et maisons mémoriales
 Parcs nationaux, réserves naturelles
Des unités d'hébergement:
Hôtels
 Môtels, auberges, campings
 Pensions agro-touristiques
 Chalets
Des stations:
  Bălţăteşti
  Durău
  Neguleşti
  Oglinzi
Agrément:
 Tourisme équestre
Peche sportive
Ski
 Chasse
Diverses
Des restaurants, boîtes de nuit
 Des agences de tourisme:
Des transports
 Le programme des événements culturels
 L'Ethnographie
Des cartes
D'autres informations
Centres d'information touristiques de la Roumanie
 Villes:
 Piatra Neamţ
 Roman
 Târgu Neamţ
Bicaz
 Roznov
Gastronomie moldave traditionnelle
Achats

Cités Maisons et manoirs des boyard

Des Cités

La Cité de Neamţ
C'est un monument historique situé aux alentours de la ville de Târgu Neamţ, sur un plateau de la colline de Pleşu, a 480 m altitude. La cité a été attestée premierement en 1395. Sa construction a été réalisée en deux étapes, en utilisant de la pierre et du sable. La premiere étape de construction s'est déroulée pendant le regne de Petru I Muşat et s'est concrétisée dans l'apparition d'un fort central, a fondation construite en marches, sur laquelle on a dressé de gros murs de 2-3 m, hauts de 12 m, prévus de créneaux et 4 tours de protection dans les quatre coins de la cité. A l'extérieur, les murs sont soutenus par 15 contreforts. A l'intérieur il y avaient de murs et une fontaine. La deuxieme période de construction de la cité a été pendant la regne d’Etienne le Grand. Dans cette période on a ajouté la cour extérieure avec une nouvelle ceinture de murs et 4 bastions semi-circulaires. Les murs de l'ancien fort ont été levés, une nouvelle tranchée a été creusée sur lequel on a construit un pont soutenu par 11 piliers. Toujours dans cette période on a construit des corps de bâtiments dans la cour intérieure: des maisons royales, des magasins, des ateliers et une église. L'histoire de cette cité est étroitement liée au passé tumultueux du pays et elle a eu un rôle important dans le systeme défensif de la Moldavie. C'est ici qu'on a écrit une importante page de courage, en 1691, lorsque un group restreint d'hommes du lieu ont défendu la cité contre l'armée polonaise commandée par Ioan Sobieski.
La jour de fete de la cité : le 2 juillet
Horaire de visite : 10h-18h, le lundi - fermé
Tarifs: 1 leu RON - pour les groups d’enfants ; 2 lei RON - individuel

La Cite de Neamt     

La Cité de Bâtca Doamnei Piatra Neamţ (Petrodava)
La cité est située a 4 km sud-ouest de la ville de Piatra Neamţ. Les premiers éléments de culture matérielle appartiennent a l’époque néolithique (la phase de Cucuteni), au-dessus desquels se trouve un niveau d'habitations provenant de l'époque du bronze et puis de la couche daco-gétique. La période de développement significatif a été entre le I-er siecle avant J.C. et le I-er siecle apres J.C. C'est un monument historique accessible seulement du point de vue archéologique.

  Bâtca Doamnei   Bâtca Doamnei, fragmente de ziduri 

La Nouvelle Cité de Roman

La Nouvelle Cite de RomanLa cité se trouve a 5 km est de Roman a Gâdinţi, dans la commune de Sagna, sur la rive gauche de Siret, tout pres de sa confluence avec la riviere de Moldova. Elle a été bâtie en 1466 par Etienne le Grand en but défensif, étant la seule cité qui n’a pas été érigée suite a la tradition et a la pratique médiévale. Cette fortification médiévale originale a été construite en plan étoilé, en style palissade avec de gros murs de 4 m et avec 7 bastions circulaires. Pour mieux résister dans le terrain sablonneux, la cité présentait a la base une ingénieuse construction en bois fixée sur des piliers. La cité a été détruite, en incendie, par les Turcs, et puis a été reconstruite, élargie et renforcée en 1478. Construite de cette maniere, la Nouvelle Cité de Roman a continué a jouer un rôle important dans le systeme défensif de la Moldavie, jusqu'a 1675, lorsqu'elle a été encore une fois détruite a l'ordre de Dumitraşcu Cantacuzino.
La photo ne représente qu'une maquette.

Le Palais de Cneji
Le Palais représente un ensemble monumental situé dans la commune de Ceahlău et qui a été construit en trois étapes :
- le boyard Gheorghe, frere de Vasile Lupu, est celui qui a érigé en 1639 une église en pierre sur la place d'un ancien ermitage. Il a entouré l'église de constructions en briques et en bois. La Tour-clocher, carrée, sur trois niveaux, est attachée au corps de l’église.
- Antonie Ruset, le beau-fils du boyard Gheorghe et souverain de la Moldavie (1675-1678), a construit en 1672 un mur d'enceinte en pierre. La meme année, le trésorier général Toderaşcu Cantacuzino a élevé les murs et a construit les 4 tours rondes et des habitations. Cette cité a représenté ce temps-la un abri bien protégé qui a été plusieurs fois assiégé.
- Dans le XVIII-eme siecle la cité devient la propriété de la famille Cantacuzino, mais pour une période elle a été transformée en monastere. Le Palais a été réhabilité en 1820, 1823 et 1830-1838 lorsq'on a réalisé la voute de la porte, les caves et deux corps de constructions.
En 1850 le Palais a été acheté par la famille Sturdza. L’église a été réhabilitée en 1958.

La Palais de Cneji  L'eglise "Pogorârea Sf.Duh"   Le Palais de Cneji

La Cour et l’Eglise princiere de Piatra Neamţ, tél. 0233 215253

La Cour et l'Eglise princiere de Piatra NeamtCe complexe architectural, situé sur un plateau qui domine le centre de la ville, est formé de plusieurs éléments : la Cour Princiere, l'Eglise "Saint Jean" et la Tour-Clocher. La Cour Princiere a été probablement batie entre 1468-1475 et a été attestée dans un document le 20 avril 1491. Elle sera conservée jusqu’au XVII- eme siecle quand les constructions seront abandonnées et vont commencer a tomber en ruines. Aujourd'hui ce qu'on peut voir ce sont seulement des fragments du mur d'enceinte et de la cave de la maison princiere (la ou se trouve une exposition muséale).
L'Eglise érigée entre 1497-1498, monumentale et élégante, est caractéristique au style architectural de la Moldavie de ce temps-la, car elle combine le type a plan rectangulaire et voutes sémi-cylindriques avec celui trilobé et tour sur la nef.
La Tour-Clocher a été construite en 1499 en pierre et renforcée avec 4 contreforts qui mettent en évidence son profile svelte. Le kiosque de surveillance a été ajouté a l’époque moderne.

Le monument-mausolée des chasseurs de montagne

Le monument-mausolee desc chasseurs de montagne Il se trouve a Târgu Neamţ, sur une large terrasse créée de maniere artificielle sur la Cime de Pleşu, a une altitude de 491 m pour etre facilement observé. Le monument, réalisé par l'architecte Theodor Burcă, a été érigé afin de commémorer le sacrifice des héros du peuple roumain pendant la Premiere Guerre Mondiale. Il a été inauguré en 1939 par le Rois Carol le II-eme.

 

 

Le Monument de Războieni

Le Monument de Razboieni

Le Pont d'Etienne le Grand - dans la commune de Girov, la route vers Turtureşti
Au rămas doar ruine.

Top
MAISONS ET MANOIRS DES BOYARDS

La Maison Ivaşcu - a Piatra Neamţ, rue Alexandru cel Bun

La construction, spécifique a l'urbanisme du XIX-eme siecle, a été construite en poutres façonnées couvertes par des couches successives de crépi. La haute fondation en pierre de riviere fixée avec du mortier, constitue un élément important dans l'esthétique de la façade. Le corps de la construction est asymétrique, étant fragmenté par une véranda ouverte soutenue de 5 colonnes en bois. Cette véranda constitue un élément caractéristique a ce type de construction. Ce qui donne a la construction un pittoresque spécial c'est l'entrée dans la cave, qui se réalise sous la véranda, prennant la forme d'un arc, comme une porte de cité en miniature. Malgré le fait que le toit a subi des modifications, que la construction entiere a été réhabilitée comme une annexe d'une habitation moderne, la Maison Ivaşcu reste une vraie île du passée.

La Maison Lalu - a Piatra Neamţ, 44, rue Ştefan cel Mare, tél. 0233 214351

Cette maison a été construite en 1912 par l'architecte Carol Zane. De nos jours, la maison abrit le Club des Enfants.

 

 

La Maison de l'Echanson - a Piatra Neamţ, rue Paharnicului, tél. 0233 212426

C’est un édifice a murs massifs et aspect archaique, qui contraste d’une façon frappante avec les nouvelles constructions. La Maison de l’Echanson c’est tout ce qui a resté comme témoignage de l’ancienne place de la ville, lorque le commerce avait un rôle tres important. Le monument a été construit au début du XIX-eme siecle par l’échanson Dimitrie Gheorghiadis, étant destiné a y déposer les marchandises qui devaient faire l’objet du commerce a Piatra Neamţ et aux alentours. Le plan de la construction a été conçu avec une prédilection vers les formes massives, utilitaires. Le rez-de-chaussée se présente sous la forme d’un portique de gros piliers et d’arcades plates de maçonnerie, étant aussi comme la cave, entierement vouté. A l’étage on retrouve la véranda, soutenue par des gros piliers en briques, mais plus large et plus solide afin de servir, au besoin, pour y déposer des marchandises. La fondation en pierre et la maçonnerie d’une épaisseur impressionnante n’ont pas subi des modifications le long des années. On a fait seulement des compartimentations intérieures pour une nouvelle distribution de l’espace. Suite aux derniers travaux de réhabilitation, l’édifice a été transformé en unité d’alimentation publique.

   

La Maison Aristide Caradja - dans la commune de Grumăzeşti

La Maison Aristide CaradjaLa construction se trouve au centre de la commune, au milieu d'un petit parc dendrologique. Elle a un seul niveau et présente une large terrasse devant le grand sallon d'ou s'ouvrent les entrées dans les autres chambres. C'est ici qu'a vécu et a étudié pendant plusieurs années, spécialement apres la deuxieme guerre mondiale, l'entomologiste Aristide Caradja (1861-1955) - le réalisateur d'une collection a grande valeur scientifique de lépidopteres, unique au monde, qu'il a donné au Musée" Grigore Antipa" de Bucarest.

La Maison Cantacuzino - dans la commune de Ştefan cel Mare, le village de Şerbeşti

La Maison Cantacuzino A la proximité de l’église "Saint George", vers le sud-est, se trouve la Maison Cantacuzino, manoir de boyard. La résidence du XVII-eme siecle était une construction sans étage, avec des murs massifs en pierre et briques et un systeme de voute spécifique a la zone de Moldavie. C’est dans le XIX-eme siecle qu'on a exécuté les plus amples travaux de réhabilitation et de "modernisation" - on a élevé la maison d'un étage, afin de valoriser la solidité de la construction initiale et des murs de rez-de-chausée. A présent la Maison Cantacuzino abrit une unité d'enseignement pour les enfants avec déficiences physiques.

L'Auberge de Cârligi - dans la commune de Ştefan cel Mare
L'édifice - érigé probablement dans la deuxieme moitié du XVII-eme siecle ou au début du XVIII-eme siecle - est de petite taille et s'est conservé dans un bon état, servant comme lieu de popas pour les gens en route vers Iaşi, vers Suceava ou vers Piatra Neamţ. Regardé de l'extérieur, l'auberge semble une construction banale, avec un balcon fermé et un portique bas ou se trouve l'entrée dans la cave. Ce sont les intérieures qui donnent la beauté de cette construction, par leur massivité et leur disposition. Une cour intérieure était utilisée comme abri pour les chariots et les animaux de traction. Un hall de forme rectangulaire, de dimensions pas si grandes, servait aussi comme salle a manger. Un escalier en bois sert a arriver aux chambres de l'étage, les meilleures et les plus recherchées; au rez-de-chaussée, quelques grandes chambres attirent l'attention par la massivité des piliers qui soutiennent le plafond. L'Auberge de Cârligi se trouve parmi les quelques constructions de ce type qui ont gardé leur forme originaire.

Le Manoir Crupenschi

Le Manoir CrupenschiSitué dans la commune de Podoleni, il est resté dans le centre de cette localité, entouré par seulement quelques arbres d'un parc dendrologique qui constituait autrefois un point d'attraction de la zone. Cet édifice, érigé probablement a la fin du XVIII-eme siecle, a subi quelques modifications suite aux travaux amples de réhabilitation entre 1850-1950. La construction a un plan simple, rectangulaire, a façades austeres, manquées d’éléments décoratifs. Le rez-de-chaussée présente de bas chambres, voutées, par différence aux espaces larges de l'étage.

Casa Ioachim - Roman, Str. Nicolae Titulescu, nr. 5, Tel.: 0233 744628

Casa Ioachim A fost construită în 1864 de negustorul Vasile Ioachim şi pictată, probabil, de meşteri veneţieni. Clădirea oferă trei faţete cardinale: faţeta centrală are un fronton cu o proporţionalitate perfectă, colonade cvasicorintice, ferestre înalte, frumos boltite cu arcaturi splendid ornamentate; faţeta posterioară este tăiată în două planuri de aliniament, cel exterior fiind prevăzut cu două firide cu două statui feminine în stil renascentist; faţeta de la intrare, mai mult funcţională, are o verandă cu glasvand. Unicat în Moldova este turnul de intenţie florentină.
În prezent, construcţia găzduieşte Biblioteca Municipală cu un fond de carte donat de profesorul George Radu Melidon.

Casa Iohann Simeon Brukner - Roman
În zona Complexului Episcopal se află şi Casa Iohann Simeon Brukner, ridicată înainte de anul 1818, cu o arhitectură în stil clasic şi care a găzduit prima farmacie a oraşului. Construcţia se remarcă prin etajul cu portic şi fronton, dar mai ales prin ingenioasele soluţii constructive care au permis amenajarea pivniţelor ca un prim nivel de locuire.

Casa Nevruzzi - Roman

Casa Nevruzzi RomanSituată în Roman, str. Cuza Vodă nr.19, a fost construită în prima jumătate a sec. al XIX-lea şi în prezent găzduieşte Muzeul de Istorie.

 

Casa vornicului Done - Roman

Casa vornicului DoneSituată în centrul municipiului Roman, este o construcţie cu o arhitectură oarecum inedită, ce diferenţiază subsolul cu două beciuri etajate şi parterul cu bolţi semicilindrice, de nivelul superior, conceput şi realizat în stil clasic, cu fronton şi coloane angajate la exterior şi bogate decoraţiuni de factură barocă în interior. Casa datează de la sfârşitul secolului al XVIII-lea, fiind cumpărată în 1825 de vornicul Grigore Done.

Aici s-a născut, în 1912, dirijorul Sergiu Celibidache.

Top